Recherche

22 oct. 2021

Course à pied 50 et 100 km : l'exploit mondial presque atteint

Jeudi 21 octobre, sur le circuit Paul Ricard au Castellet, neuf athlètes Kenyans se sont lancés à l'assaut des records du monde des 50 km femmes et 100 km hommes.


Ce jeudi 21 octobre aux aurores, le petit peloton de 9 coureurs, trois femmes et six hommes, s’est élancé pour un défi hors-norme : s'attaquer au record du monde des 50 km femmes et 100km hommes. Les athlètes avaient préparé ce rendez-vous depuis six mois au sein du JC ITEN Training Camp, au Kenya, encadrés par leur coach français, Claude Guillaume.

Tout avait bien commencé, la favorite pour le record féminin, Joyce Jemutai Kiplimo, bien emmenée par son « lièvre », a rapidement pris le bon rythme. La jeune femme de 33 ans n'est pas passée loin de l'exploit. Avec un temps de 3h00 14 secondes et 460 centièmes, elle échoue à seulement 20 secondes du record du monde détenu par la Britannique Desiree Linden. En avance pendant la première moitié de la course, l'athlète a fléchi par la suite avant de se ressaisir dans le dernier tour, en vain. Forcément déçue, la jeune femme a souffert des conditions météorologiques, et notamment de la pluie qui s'est abattue sur le circuit du Castellet en début de matinée.

Du côté des hommes, tous les espoirs étaient placés en Ezekiel Kemboi Sirma, 24 ans. Accompagné par ses meneurs d'allure, il a compté près de 2 minutes d'avance lors du premier tiers de la course. Mais là encore, la météo a eu raison de ses efforts, la pluie froide qui est tombée sans discontinuer pendant près de deux heures a tétanisé les muscles de l’athlète, qui a finalement abandonné au 78ème km, victime de crampes.

Cet événement a pu voir le jour grâce à la motivation sans faille de Benoit Z qui a décidé de prendre en charge intégralement les frais liés au stage d’entrainement de 15 athlètes kenyans pour faire suite à la parenthèse imposée par la crise sanitaire, qui a conduit beaucoup d’athlètes à devoir exercer une activité professionnelle pour subvenir à leurs besoins. 

La journée s'est terminée sur une note positive, avec le sourire des neuf sportifs et de l'ancien recordman d'Europe du marathon, avec la promesse de tenter de nouveau l'exploit l'année prochaine !