Recherche

12 oct. 2019

Finale GT4 France : première victoire pour Vincent Beltoise

Vincent Beltoise et Benoit Lison (Alpine A110 GT4) ont décroché leur premier succès et celui de l’équipe Mirage Racing en remportant la course de nuit au Circuit Paul Ricard samedi soir dans le cadre du week-end de finales du Championnat de France FFSA des Circuits.

Après avoir dominé la première séance de qualifications disputée le matin, Laurent Hurgon (BMW M4 GT4 / BMW Team France) s’est élancé depuis la pole position samedi à 20h45 devant Christopher Campbell (BMW M4 GT4 / L’Espace Bienvenue), Benoit Lison, Édouard Cauhaupé (Mercedes-AMG GT4 / CD Sport) et Alain Ferté (Alpine A110 GT4 / Bodemer Auto). 

Laurent Hurgon creuse l’écart grâce à une belle relance, mais un premier rebondissement dans la lutte pour le titre se produit avec l’accident entre Fabien Michal et Fabien Barthez (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team). Olivier Pernaut (Orhès Racing) tente de passer entre les deux, mais le contact entre les Audi R8 LMS GT4 est inévitable et provoque leur abandon.  En parallèle, Christopher Campbell cède face aux attaques de ses poursuivants et Benoit Lison tire son épingle du jeu pour prendre la deuxième place devant Stéphane Lémeret et Édouard Cauhaupé avant les changements de pilotes. Parmi les derniers à s’arrêter pour passer le témoin, Laurent Hurgon voit son partenaire Julien Piguet ressortir de la voie des stands au deuxième rang derrière Vincent Beltoise, qui avait relayé Benoit Lison dès l’ouverture de la fenêtre. Gérant son avance, Vincent Beltoise maintient Pierre-Alexandre Jean ( (Alpine A110 GT4 / CMR)  en recreusant l’écart. Le dernier tour offre toutefois un ultime rebondissement puisque Pierre-Alexandre Jean est victime d’un problème technique le reléguant au neuvième rang. Vincent Beltoise s’impose  alors devant Ricardo van der Ende et Arthur Rougier.

Vincent Beltoise (Alpine A110 GT4 / Mirage Racing) – 1er : « Je ne savais pas que j’aimais autant rouler de nuit, mais j’étais finalement comme un chat qui se joue des pièges. La course aurait pu être différente si le pit-stop ne s’était pas aussi bien passé puisque cela m’a mis en position de gagner des places aux stands. La voiture était parfaite et je n’avais qu’à me concentrer sur les basiques et profiter jusqu’à l’arrivée... Et cela me fait deux victoires en deux heures après mon succès en Alpine Elf Europa Cup ! »

Source : FFSA GT - GT4 France